Marche pacifique contre la cherté de la vie : Anselme Amoussou exige une gouvernance moins brutale

La marche contre la cherté de la vie initiée par les confédérations syndicales des travailleurs du Bénin s’est déroulée ce samedi 11 mai 2024. Un évènement qui a connu un grand succès avec la forte mobilisation des travailleurs. Occasion pour Anselme AMOUSSOU, Secrétaire Général de la CSA Bénin d’exiger une gouvernance moins brutale de la part du pouvoir en place

« L’activisme citoyen est un service à rendre aux gouvernants » Voila le titre de la déclaration lue par Anselme AMOUSSOU, Secrétaire Général de la CSA Bénin. C’était à l’issue de la marche de ce 11 mai 2024 contre la cherté de la vie.

« Il est grand temps de souhaiter et d’exiger une gouvernance moins brutale et
moins déshumanisée. Il est grand temps de revivre dans un environnement
démocratique et de redonner le droit de se plaindre au peuple quand il a mal. Car
tant que nous permettrons à un individu de décider seul et pour toujours de notre
destinée, nous serons condamnés à errer dans les méandres d’un absurde
cauchemar ». peut on lire dans sa déclaration.

A encore ce derniers,

Ça fait trop longtemps que nous nous nous retrouvons à subir une gouvernance
qui méprise le citoyen, le travailleur et les efforts de production de richesse des
uns et des autres.

Lire l’intégralité de la déclaration l’activisme citoyen est un service à rendre aux gouvernants

Partager l'article
À lire aussi